Deux images de l'hôtel Zamet

Publié le par pourlan

Les représentations de l'hôtel bâti par Sebastien I° Zamet sont rares. Le palais du financier faisait portant l'admiration des parisiens et des étangers en visite dans la capitale. Sur deux plans de Paris (celui de Vassalieu en 1609, celui de Turgot à la fin du XVII° siècle), apparaissent deux représentations différentes de la demeure, construite sur l'emprise de l'ancienne résidence royale de l'hôtel Saint-Paul : la première, dans son état initial (un quadrilatère flanqué de quatre tours d'angle) ; la seconde, avec les transformations apportées par le duc de Lesdiguières, dont la famille acquit  l'hôtel à la mort du dernier des frères Zamet : les tours ont disparu, un grand jardin à la française s'étend en direction de la Bastille. On voit sur le plan de Turgot l'église de la Visitation, aujourd'hui affectée au culte réformé, qui rappelle que l'évêque de Langres accueillit dans les communs de son palais le premier couvent parisien fondé par la mère de Chantal.

L-hotel-Zamet-en-1609.jpg

L'hôtel de Zamet, état original (début du XVII°) : le bâtiment est compris entre l'hôtel du Maine et le couvent des Célestins, à l'angle de la rue Beautreilllis et de la rue de la Cerisaie. A gauche, on voit la forteresse voisine de la Bastille.

 

L-hotel-Zamet-au-XVIII-.jpg

L'hôtel Zamet, devenu de Lesdiguières, à la fin du XVIII°, après les travaux du duc de Lesdiguières : la Bastille est toujours là, les jardins maraîchers qui longeaient les remparts au siècle précédent ont été remplacés par l'arsenal. Les tours du palais Zamet ont été abattues, et le jardin à la française s'étend désormais vers le Nord. Le couvent de la Visitation est construit, et l'hôtel du Maine borde désormais la rue du Petit Musc, nouvellement percée.

Publié dans Zamet

Commenter cet article